IMPRIMER CETTE PAGE

Mise à jour le 29/11/2014 à 10:50

Projet Evaluation


Partie intégrante de l’acte d’enseigner, l’évaluation a vu son importance croître au fil des années au point de se confondre avec l’objectif même de l’enseignement. Cette dérive ne s’est d’ailleurs  pas limitée au monde scolaire puisque l’évaluation est devenue une composante sociétale majeure. Pensez, par exemple, à des divertissements tels que « Top Chef » ou « The Voice » dont le ressort principal est bien l’évaluation.

 

Partant du constat qu’il existe une grande disparité au sein de notre réseau dans les pratiques de l’évaluation, le Service général de l’Enseignement organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé de s’attaquer à cette problématique en élaborant un projet pilote visant une redéfinition claire de l’acte d’évaluer et de son rôle effectif dans l’apprentissage mais également un balisage précis de ses pratiques. Ce projet concerne le deuxième degré de l’enseignement secondaire.

 

Cette expérience se concrétisera par la rédaction d’un référentiel regroupant, dans un même document, prescrit légal et balisage des pratiques. La partie émergée de l’iceberg sera l’élaboration d’un nouveau bulletin traduisant au mieux les progrès de l’élève, ou l’absence de ceux-ci, dans ses apprentissages.

 

Le cahier des charges comprend, en outre, une plus grande responsabilisation des élèves face à leurs apprentissages.

 

Concrètement, le projet s’articule autour des 4 lignes de forces suivantes :

·         L’évaluation n’est pas une fin en soi

Il s’agit bien ici de restaurer l’évaluation dans son rôle d’indicateur de progression dans les apprentissages

 

·         Structure des apprentissages

Cette ligne de force vise :

- la généralisation des évaluations formatives, sommatives et certificatives
- le découplage des évaluations sommatives de la périodicité des bulletins
- l’organisation de la remédiation structurelle pour tous

 

·         Certification par degré

Le projet implique une planification des apprentissages sur un degré assortie d’une certification via une épreuve commune.

 

·         Statut du bulletin

Comme évoqué plus haut, le projet vise à faire du bulletin essentiellement un outil de communication - si possible en temps réel - de la progression des élèves.

 

La phase expérimentale du projet débutera dès septembre 2014 dans plus de 20 écoles qui se sont portées volontaires, et couvrira les années scolaires 2014-2015 et 2015-2016.

Actualités

Offres d'emploi