IMPRIMER CETTE PAGE

Mise à jour le 06/06/2017 à 07:41

CPMS


Qui sommes-nous?

Quand intervenons-nous ?

A la demande de qui ?

Avec quels objectifs  ?

Promotion de la santé à l'école

Cadre légal

Les CPMS et l'école



Qui sommes-nous?

 

-Psychologue

-Infirmier(ère) et Médecin

-Assistant(e) social(e)

 

Ces trois personnes forment une équipe.

En effet, la diversité des missions des Centres PMS implique une approche tridisciplinaire.

Chaque discipline apporte son éclairage.  La conjugaison des différents points de vue permet de cerner les jeunes dans leur globalité et de proposer une guidance riche et adaptée à leurs besoins.




Quand intervenons-nous ?

Les enfants sont pris en charge dès leur entrée à l’école maternelle et sont suivis pendant toute leur scolarité obligatoire.

A tout moment, le jeune, ses parents ou l’école peuvent s’adresser au CPMS.




A la demande de qui ?

 

è  De TOUS les élèves

è  De leurs parents

è  Des équipes éducatives

 

·           Les demandes proviennent des élèves, de leurs parents ou de l’école. 

·           Le Centre PMS est à la disposition de tous les élèves. Il organise des séances d’information à titre préventif et reçoit également les élèves individuellement.

·           A chaque école est attaché un Centre PMS (voir le point 2 « Nous contacter »).




Avec quels objectifs ?

 

·           Le Centre PMS propose aux enfants et aux adolescents un suivi sur les plans psychologique, médical et social tout au long de leur scolarité.

·           A l’école maternelle et primaire, les agents PMS s’intéressent au développement global des enfants et à leur adaptation aux apprentissages.

Ils veillent également à leur socialisation.

En cas de besoin, ils proposent ou mettent en place des activités de soutien et/ou de remédiation, en collaboration avec les parents et en partenariat avec l’école.

·           Dans le secondaire, ils sont particulièrement attentifs aux facteurs qui influencent l’adaptation scolaire : motivation pour les études, méthode de travail, relations avec l’entourage, équilibre personnel, projet de vie (choix d’études et de professions).

·           Aux parents, ils offrent la possibilité de les rencontrer pour réfléchir à toute situation qu’elle soit d’ordre affectif, social, éducatif ou autre… ou pour recevoir des informations dans différents domaines (structures scolaires, différents services d’aide, écoles de devoirs, bourses d’étude, etc…)

·           Aux partenaires de l’enseignement, ils proposent une collaboration afin d’amener les enfants à leur développement optimal.  Les agents PMS et les enseignants peuvent réfléchir, ensemble, aux conditions favorables à l’épanouissement des jeunes.

·           « La mission PSE » (Promotion de la Santé à l’Ecole)



Promotion de la santé à l'école

Les Centres PMS organisés par la Fédération Wallonie-Bruxelles remplissent également des missions « PSE ».

Concrètement, il s’agit :

-          du suivi médical des élèves (visite médicale et des propositions de vaccinations) ;

-          de la mise en place de programmes de promotion de la santé (tabagisme, alimentation saine, vie affective et sexuelle, …) et de promotion d’un environnement scolaire favorable à la santé ;

-          de la prophylaxie et du dépistage des maladies transmissibles.

Toutes ces missions sont exécutées par les infirmiers et les médecins.

La mission PSE est une spécificité des CPMS de la FW-B.  L’infirmier fait partie intégrante de l’équipe PMS à laquelle il apporte l’éclairage médical.



Cadre légal

Le Décret du 14 juillet 2006 relatif aux missions, programmes et rapports d’activités des Centres psycho-médico-sociaux a défini trois missions réparties en huit axes de travail.

·           Les trois missions visent à :

1.    Promouvoir les conditions psychologiques, psycho-pédagogiques, médicales et sociales qui offrent à l’élève les meilleures chances de développer harmonieusement sa personnalité et de le préparer à assumer son rôle de citoyen autonome et responsable et à prendre une place active dans la vie sociale, culturelle et économique.

2.    Contribuer au processus éducatif de l’élève, tout au long de son parcours scolaire, en favorisant la mise en œuvre des moyens qui permettront de l’amener à progresser toujours plus et ce dans la perspective d’assurer à tous des chances égales d’accès à l’émancipation sociale, citoyenne et personnelle.  A cette fin les centres mobiliseront, entre autres, les ressources disponibles de l’environnement familial, social et scolaire de l’élève.

3.    Dans une optique d’orientation tout au long de la vie, soutenir l’élève dans la construction positive de son projet de vie personnelle, scolaire, professionnel et de son insertion socio-professionnelle.

 

·           Elles se concrétisent dans huit axes de travail :

 

1.    L’offre de services aux consultants et partenaires

2.    La réponse aux demandes des consultants et partenaires

3.    Les actions de prévention

4.    Le repérage des difficultés

5.    Le diagnostic et la guidance

6.    L’information et l’aide à l’orientation scolaire et professionnelle *

               *  y compris l’orientation vers l’enseignement spécialisé.

7.    Le soutien à la parentalité

8.    L’éducation à la santé

 

En outre, les activités de promotion de la santé à l’école sont régies par le Décret du 20 décembre 2001 relatif à la promotion de la santé à l’école (enseignement obligatoire) et par le Décret du 16 mai 2002 relatif à la promotion de la santé dans l’enseignement supérieur hors universités.


è  Chaque école est desservie par un CPMS : cliquez ici pour plus d’informations.


Pour plus d’informations, une liste des textes législatifs et circulaires essentielles se trouve sur le site enseignement.be

 

 

 

 



Les CPMS et l'école

·           Les Centres PMS sont indépendants de l’école tout en travaillant en étroite collaboration avec    celle-ci.

·           Les Centres PMS sont souvent amenés à coordonner les interventions de différents partenaires extérieurs à l’école.

·           Leurs services sont gratuits, consultatifs et soumis au secret professionnel.


Actualités